Sunday, May 13, 2018

Music | Top 5 songs (March 2018 • April 2018)

Bonjour, bonsoir à tous! J'espère que vous allez bien. Cela fait deux mois que je n'ai pas partagé avec vous les morceaux que j'écoute en boucle en ce moment. En effet, avec mon séjour de deux semaines en Israël, le babysitting et ma vie en général, je n'ai pas pris le temps de faire une sélection pour vous. Aujourd'hui, c'est donc un article double avec un top 5 qui rassemble le mois de mars et celui d'avril. Bonne écoute!

MARS 2018

Mon mois de mars a été marqué par deux films que j'ai vu et adoré : La forme de l'eau de Guillermo del Toro et Call me by your name de Luca Guadagnino. Et qui dit films, dit musique! Si je vous recommande la vision de ces deux oeuvres, je vous suggère aussi l'écoute de leur bande son que j'ai trouvé, dans les deux cas, en totale adéquation avec l'histoire racontée. 


Love my way - The Psychedelic Furs (1982). Ce morceau c'est typiquement une chanson que je n'aurais sûrement jamais écouté si je ne l'avais pas entendue dans un film. Et pourtant, si il y a bien un titre que j'ai écouté et ré-écouté pendant le mois de mars (et même celui d'avril) c'est bien celui-là. Il y a quelque chose d'entrainant et à la fois de très lancinant. C'est ça aussi la magie du cinéma, découvrir des artistes d'une autre génération qu'on aurait peut-être pas découvert autrement! C'est encore mieux d'écouter cette chanson si on a vu le film selon moi mais après ce n'est pas une obligation. 



La javanaise - Madeleine Peyroux (2006). On change de registre avec ce classique de la chanson française signé Serge Gainsbourg. Sorti en 1963, c'est un morceau qui a été reprit un nombre de fois incalculable par de nombreux interprètes, connu par tous et utilisé dans beaucoup de films notamment (Dieu seul me voit de Bruno Podalydès; Da Vinci Code de Ron Howard ou encore Bird people de Pascale Ferran). Cette version de Madeleine Peyroux est absolument superbe selon moi et on se croirait, en l'écoutant, dans le vieux Paris des années 20, un peu comme dans le film Minuit à Paris de Woody Allen. Bref, ça me fait rêver et c'est un facteur hyper important selon moi. 


Victime de la mode - MC Solaar (1991). Chaque mois je découvre d'autres hits du rap français. J'ai conscience de débarquer tel un extraterrestre mais j'aime prendre mon temps et cela m'est bien égal honnêtement. J'ai d'abord entendu la version d'Angèle de ce morceau (que je vous conseille) puis je suis allée écouter l'originale. J'avoue aimé les deux donc difficile pour moi de faire un choix. En tout cas, c'est un morceau que j'ai beaucoup écouté. 


AVRIL 2018

Le mois d'avril m'a paru très court et je n'ai pas écouté beaucoup de nouveaux morceaux mais plutôt des chansons que je connaissais déjà. Deux styles de musique m'ont plus particulièrement touchée, obsédée cependant : la musique brésilienne et la musique classique pour piano de Maurice Ravel, Claude Debussy, Frédéric Chopin ou encore Franz Liszt. 


Tu sais je vais t'aimer - Diana Panton (2011). Si vous êtes une lectrice ou un lecteur régulier(e) de ce blog, vous savez que j'adore les reprises. J'ai toujours trouvé intéressant d'écouter les interprétations diverses que peuvent avoir les artistes et c'est d'autant plus fascinant quand un morceau est reprit dans une autre langue. En effet, cette chanson est initialement un titre brésilien très connu "Eu Sei Que Vou Te Amar" composé par Antônio Carlos Jobim et Vinicius de Moraes en 1959. Henri Salvador a été le premier à chanter ce morceau en français et sa version est aussi très belle. Un peu dans le même style que "La javanaise" de Madeleine Peyroux, c'est un style de chanson très doux et jazzy que j'aime écouter à tout moment de la journée (même si c'est vrai que le soir, c'est encore mieux). Aussi, je trouve toutes les propositions différentes réussies et c'est pour cela que je les partage avec vous. À vous de choisir maintenant!


Miroirs III (Une barque sur l'océan) de Maurice Ravel (1904-1906). Mon amour pour Ravel est assez récent. En effet, avant que ma prof de piano ne me propose de jouer l'un de ces morceaux (Pavane pour une infante défunte) je n'avais jamais écouté sa musique. Je connaissais le fameux boléro évidemment mais toutes ses compositions pour piano m'étaient encore inconnues il y a deux ans. Quand j'ai entendu Miroirs III dans le film Call my by your name, j'ai été à la fois surprise et ravie qu'un réalisateur ait décidé de choisir l'un des morceaux de Maurice Ravel pour accompagner les images de son film. Et quelles scènes magnifiques il a choisit en plus de cela! Si j'ai été charmée par ce choix, j'avoue avoir été un peu frustrée qu'il n'utilise pas l'intégralité du morceau même s'il est assez long (7min36). J'étais donc OBLIGÉE de partager cette oeuvre avec vous. D'autant plus que je l'ai écouté en boucle en sortant du film, dans la rue, dans le métro, pendant un moment incalculable ensuite chez moi et qu'il m'a hanté longtemps après que je sois sortie de la salle de cinéma. 


Voici donc les titres que j'ai aimé écouté ces deux derniers mois. J'espère que mes choix vous ont plu et vous retrouve très vite avec un nouvel article!

No comments:

Post a Comment

09 10