Sunday, December 15, 2013

Cinéma français

Dimanche 15 décembre 2013

Hello la compagnie!
J'espère que vous allez bien et que votre weekend s'est bien passé bien qu'il ne soit pas encore fini :)

Aujourd'hui, j'aimerai vous parler un peu de cinéma français.
Au programme deux films en salle actuellement:


Je vous invite à cliquer sur "read more" juste en dessous pour en savoir plus!







Et oui, malgré mes réticences à aller voir un film français au cinéma (ça peut paraître snob mais la plupart du temps je préfère voir les films français chez moi, une fois sortis en dvd, que de payer pour les voir six mois avant en salle). Si je suis donc réticente d'habitude, avant-hier j'avais vraiment envie d'aller voir, non pas un mais deux films français! Lesquels? Les Garçons et Guillaume à table et Casse-tête chinois. 

Normalement, je suis la première à me plaindre du manque de créativité des films français de ces dernières années (si on prend les derniers succès français comme Bienvenue chez les Ch'tis, Sur la piste du Marsupilami, Les Seigneurs, Stars 80 etc... on se rend bien vite compte que je n'ai pas totalement tort et qu'effectivement, le cinéma français n'est plus celui qu'il était), j'ai été soulagée de voir que malgré une majorité de nullités absolues, quelques films, comme les deux que je suis allée voir avant-hier, sortent du lot et font preuve d'une originalité et d'un style à la française comme on, ou du moins, comme je les aime!

Ce sont deux films au style tout à fait différents et qui racontent des histoires tout aussi différentes mais ils sont pour moi deux perles rares.
En effet, si Les Garçons et Guillaume à table, m'a plu par son intelligence, son scénario parfaitement agencé, et sa fraicheur (le sujet étant : une famille entière persuadée que l'un de ses membres est gay à tort), Casse-tête chinois, m'a charmé pour sa mise en scène et sa "simplicité compliquée".

Permettez-moi maintenant de m'étendre un peu plus sur le pourquoi du comment.

1. Les Garçons et Guillaume à table




Écrit et réalisé par le très talentueux Guillaume Gallienne (qui joue aussi le rôle principal et le rôle de sa mère), ce film se détache de tout ce que j'ai vu auparavant.

Et si j'utilise l'adjectif talentueux ce n'est pas par hasard.
Si vous avez déjà vu le film, ou que vous ne l'avez pas encore vu mais que vous en avez envie (n'attendez plus déjà, courrez-y), garder dans un coin de votre tête que ce film est son premier.
Et étant une adaptation de son one-man show, il aurait pu commettre plusieurs erreurs mais non, au contraire, il a réussi à mêler cinéma et théâtre avec brio.

Ce film, qui est autobiographique, est avant-tout une histoire à la fois bouleversante, drôle et plutôt incroyable quand on y pense. Guillaume Gallienne arrive parfaitement à nous transmettre son état d'esprit, ses pensées et ses doutes qu'on peut véritablement sentir passer à travers l'écran et arriver droit dans notre coeur.

Pour être franche, ce n'est pas un film, c'est bien plus que ça, puisqu'il arrive à la fois à nous faire réfléchir, pleurer et mourir de rire (plusieurs scènes sont vraiment exceptionnelles : on se souvient de l'entretien avec le militaire et celui avec le médecin aussi et enfin les scènes au spa parmi une avec Diane Kruger d'ailleurs).

Enfin je finirai juste par vous poser une question assez simple : vous en connaissez beaucoup des hommes qui aiment et surtout qui connaissent aussi bien les femmes que Guillaume Gallienne? Parce qu'arriver à interpréter une femme avec autant de crédibilité et sans aucun artifice c'est bien plus rare que le génie selon moi.

PS: J'ai plus qu'apprécié les papiers peints fleuris des intérieurs dans le films et la décoration en général qui était particulièrement réussie.

La bande annonce ici et quelques photos ci-dessous :


Guillaume Gallienne dans le rôle de Maman.


La fameuse scène avec Diane Kruger.


Maman et Guillaume.

2. Casse-tête chinois


Écrit, réalisé et produit par Cédric Klapisch, ce film est le troisième volet d'une saga, le premier film étant L'auberge espagnole et le deuxième étant Les poupées russes et soit dit en passant deux films que j'ai beaucoup aimé mais ça vous vous en doutez sûrement vu que je suis allée voir la suite ^^

Casse-tête chinois n'est en rien comparable à Les Garçons et Guillaume à table, bien qu'ils tournent tous les deux autour d'un homme qui se cherche, entouré de femmes toutes différentes des unes des autres. 

Pour être brève, je dirai simplement qu'on ne s'ennuie pas un seul instant en visionnant ce film, il y a divers rebondissements et une histoire totalement folle et unique qui nous permettent justement de ne pas se lasser de ces personnages dont on a vu la vie déjà dans les deux films précédents. 
Ils ont tous changés, évolués, ils ont maintenant quarante ans et ils sont dans une autre ville : New York. 
Et en parlant de la Big Apple justement, j'aimerai insister sur le fait que Klapisch ne nous livre pas une carte postale avec des plans mythiques de l'Empire State Building etc... non, il partage avec nous les endroits qu'il aime de New York et non pas ceux que tout le monde connait déjà. 
Je ne sais pas si vous avez vu son film Paris mais là aussi, il nous avait montré un Paris non pas de touriste mais le Paris des parisiens, celui du quotidien, avec les travaux, les embouteillages. Et c'est ça que j'aime chez ce réalisateur: l'authenticité. 

En plus du choix des lieux, je me dois de parler de la mise en scène. En effet, la musique, les décors, les plans, le montage : tout y est! (On garde en tête le générique du début qui est vraiment original et travaillé).

Donc, non seulement on a le plaisir de retrouver les personnages (ou le plaisir de les découvrir, pour ceux qui n'ont pas vus les deux premiers films) mais nos yeux et nos oreilles nous disent merci. On ressort de la salle avec un large sourire et l'envie d'aller à New-York.

Si vous vous voulez passer un bon moment, vous savez quoi faire!

La bande annonce ici, le site  et quelques images ci-dessous :




No comments:

Post a Comment

09 10