Monday, April 2, 2018

Travel | 2 weeks in Israel - Masada • Dead Sea

Si je m'étais déjà rendue à Massada il y a presque 4 ans (voir article), cette nouvelle visite fut différente : 1. Il faisait moins chaud, bien que nous y étions à 14h 2. Je n'ai pas monté les 700 marches cette fois-ci mais je les ai descendues.

Pour lire mes deux articles précédents c'est >> ici << et >> <<

♫ Now listening to : À bouche que veux-tu - Brigitte
Nous avons donc prit le funiculaire (13€ l'aller, 17€ l'aller-retour) au lieu de monter à pieds l'éperon rocheux. Cela m'a amusé de prendre en photos les personnes assez courageuses pour le faire (l'ayant fait une fois c'était très satisfaisant de ne pas re-tenter l'expérience).

Bien qu'il ne faisait pas une chaleur estivale affreuse comme la première fois où j'avais visité la forteresse, la température était élevée pour une fille comme moi qui déteste le chaud. Nous nous sommes donc réfugiées à plusieurs reprises à l'ombre avec Clothilde et je dois dire que tout est fait pour que les visiteurs puissent s'asseoir, profiter de la vue à l'abri des rayons solaires. BON POINT!





Sûrement à cause de l'horaire et du jour (un mercredi), il n'y avait presque personne sur place. Ainsi, Clothilde et moi avons pu profiter pleinement du site, nous balader à notre rythme et prendre autant de photos que nous voulions sans être dérangées. Parfois aussi, il y avait un petit courant d'air fort agréable qui nous a permis de supporter l'exposition directe au soleil.




La plupart des photos que nous avons prises sont du même endroit. Je faisais une photo de Clothilde puis elle faisait la même. Il y a donc beaucoup de doublons et je trouvais cela marrant de les mettre côte à côte.











Pour la petite histoire, Massada est une forteresse naturelle en plein désert de Judée qui domine la mer Morte. Elle est le symbole de l'ancien royaume d'Israël et de sa destruction brutale et fait partie du patrimoine mondial de l'Unesco.








Notre ballade parmi les ruines a été d'autant plus sympathique puisqu'accompagnée par le chant de ces petits oiseaux noirs.




Vers 16h, nous avons commencé la descente. Si au début il y a des marches, plus on arrive au bout plus le chemin est difficile. La vue est cependant incroyable et Clothilde et moi ne regrettons pas d'avoir pris notre courage à deux mains.



Une fois arrivées en bas, le calvaire n'était pas fini. Il y a deux parkings à Massada, le premier est en plein air et c'est à cet endroit que les cars, les bus et les personnes qui montent à pied se garent. Le deuxième parking quant à lui se trouve plus haut. Nous avons garé notre voiture dans le parking plus haut puisqu'il était plus proche du funiculaire et que nous l'avons pris à l'aller. Petit problème cependant, le dernier funiculaire partant à 16h, l'accès direct au parking était inaccessible à pieds à notre retour. Nous avons donc dû descendre au premier parking pour remonter la route empruntée par les voitures à pieds ce qui était, vous pouvez l'imaginer, exaspérant et fatiguant à mourir. Nous l'avons fait en tout cas et les retrouvailles avec notre voiture (que nous avons surnommée Simone) étaient les meilleures de notre séjour.


Sur le chemin de Massada au kibbutz d'Ein Gedi où nous avons passé la nuit, nous nous sommes arrêtées pour admirer le paysage sublimé par le coucher du soleil sur les montagnes. 

Arrivées au kibbutz nous sommes allées diner au restaurant de l'hôtel où nous nous sommes régalées. À 21h même pas, nous étions au lit. Cette journée fut donc éreintante toutefois inoubliable! 

J'espère que cet article vous a plu, je vous embrasse fort et vous retrouve le plus vite possible (sûrement demain) avec la suite de notre séjour.

No comments:

Post a Comment

09 10