Friday, February 9, 2018

Art | "Beau doublé, Monsieur le marquis!" : Sophie Calle et Serena Carone au Musée de la Chasse et de la Nature


Bonjour, bonsoir tout le monde, j'espère que vous allez bien! Aujourd'hui je me suis rendue au Musée de la Chasse et de la Nature pour la première fois de ma vie. La raison? Je suis allée voir l'exposition "Beau doublé, Monsieur le marquis!" de Sophie Calle et de son invitée Serena Carone sous le commissariat de Sonia Voss. Dans cet article, je partage avec vous les photos que j'ai prises et mon avis. 



Serena Carone, Ce que je vois (1994)











Sophie Calle, Le Chasseur français, 2017

Serena Carone, Ensemble pour la vie (2013)

Comme cette exposition termine dimanche, j'ai pris mon courage à deux mains ce matin et j'ai affronté le froid hivernal (pour ceux qui ne seraient pas au courant : il neige à Paris). Je ne connaissais rien au travail ni de Sophie Calle ni de Serena Carone, c'était donc l'occasion de découvrir leurs univers respectifs. 

Première question qu'on se pose cependant : quel est le rapport entre Sophie Calle et le Musée de la Chasse et de la Nature? Et bien pour ceux qui se le demandent c'est sa façon de créer qui emprunte certains aspects de la chasse. En effet, l'artiste est connue pour avoir "pisté" des anonymes dans la rue et pour s'être fait suivre d'un détective privé. Ainsi, au troisième étage, trois pièces représentaient une "Chasse à l'Homme" avec, comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessus, une série de photographies d'un homme se baladant à Venise que Sophie Calle a suivi le temps d'un week-end, un siècle d'annonces matrimoniales du journal Le Chasseur Français imprimées et encadrées et des photos sous-titrées de messages envoyés sur Meetic et Tinder. 

D'autre part, la visite de l'exposition se fait comme une véritable chasse au trésor sur trois étages où l'on découvre les différentes oeuvres disséminées un peu partout au milieu des collections d'armes et animaux empaillés. Il faut savoir notamment que Sophie Calle est une amatrice d'animaux naturalisés et qu'elle a pour habitude de nommer ces derniers des noms de ses proches (son père est un lion, sa mère une girafe etc...). Au rez-de-chaussée, on retrouve d'ailleurs certaines de ses bêtes dans un tombeau confectionné par Serena Carone où trône une Sophie Calle en faillance entourée d'un bestiaire assez impressionnant. Enfin, le nom de l'exposition est lui-même une allusion à un vieux slogan publicitaire pour la marque de cartouches Gévelot.

Certaines des oeuvres existaient déjà (La suite vénitienne, No Sex last Night, True Stories…) et d'autres ont été spécialement conçues pour l'exposition. Le tout est comme une documentation de la vie des humains en général et de notre présence sur Terre. On retrouve l'amour, l'absence et la mort : des thèmes chers aux deux artistes. L'interaction entre leurs oeuvres et ce qui appartient au musée ne fait en effet, que mettre en évidence ces fameux thèmes. 

Dans cette exposition, Sophie Calle et Serena Carone investissent ce lieu atypique et en font leur terrain de jeu. Leur travail se fond dans le décor et s'insère au sein même des pièces du musée. Le contraste créé entre art contemporain et objets/animaux exposés de façon permanente est intéressant et fonctionne plutôt bien. Le travail des deux artistes se croise sans se faire de l'ombre (au contraire). 

J'ai beaucoup aimé les textes de Sophie Calle et j'ai trouvé son rapport à la mort sincère et positif. Il y a la fois de l'humour et de la poésie dans son travail et ce n'est absolument pas morbide. L'univers de Serena Carone est quant à lui plus féérique et mélancolique. Le regard qu'elle porte sur le monde m'a semblé plus "fataliste" et moins optimiste que son amie. 

En conclusion, je suis contente de m'être rendue à cette exposition. La découverte de nouveaux artistes me ravit toujours autant que je sois sensible ou non à leurs oeuvres. De plus, cela m'a permit d'aller au Musée de la Chasse et de la Nature, que je n'aurais jamais visité autrement. 

J'espère que cet article vous a plu et si vous n'avez rien de prévu ce week-end, il est encore temps! De plus, le musée ferme à 21h30 alors n'hésitez pas. Je vous embrasse fort et vous retrouve bientôt avec un nouvel article.


"Beau doublé, Monsieur le marquis!"
Du 10 octobre 2017 au 11 février 2018
Musée de la Chasse et de la Nature
62 Rue des Archives
75003 Paris

No comments:

Post a Comment

09 10