Sunday, March 19, 2017

Culture | Léon Bakst - Opéra Garnier

Costume pour la reine dans La Belle au Bois Dormant (1921)

Il y a deux semaines se terminait l'exposition consacrée à Léon Bakst à l'Opéra Garnier. J'y suis allée le dernier jour (c'est-à-dire le samedi 4 mars) sans connaître l'artiste mais curieuse de découvrir son travail. Et quelle découverte! Non seulement je n'avais jamais mis les pieds à l'intérieur de l'Opéra (mieux vaut tard que jamais non?), je n'avais encore jamais entendu parlé de ce fameux décorateur-peintre-costumier. Parce que oui, cet homme n'était pas doué d'un seul talent!

L'inconnue (1903-1906)

Costume pour Anna Pavlova dans La mort du cygne (1907)

à gauche : Costume d'Oedipe dans Oedipe à Colone (1904) 

Costume d'un pacha dans La légende de Joseph (1914)

Projet de costumes pour La boutique fantasque (1919)

à gauche : Costume de Pierrot dans Papillons (1914) / à droite : Costume pour Les femmes de bonne humeur (1917)

à gauche : Costume d'Ida Rubistein pour le rôle-titre d'Artémis troublée / à droite : décor pour La Belle au Bois Dormant (1921)

Michel Fokine et Tamara Karsavina dans l'Oiseau de feu (1910)


Vaslav Nijinski dans Les Orientales (1910)




Paysannes russes vers 1920


à gauche : La marquise Casati (1912)  / à droite : Alice Warder Garrett vers 1923


Ce que j'ai adoré dans cette exposition ce sont tous les fonds (les murs) qui ont été peints dans des couleurs qui s'accordaient totalement avec l'oeuvre qui y était accrochée. Ce que j'ai beaucoup aimé aussi c'est qu'on pouvait avoir un aperçu d'un peu tout ce que Léon Bakst a fait et comment il influence encore aujourd'hui des personnes comme les créateurs de mode (il y avait une vidéo de deux défilés à la fin de l'exposition qui montrait une collection de Chloé par Karl Lagerfeld et une autre de Dior haute couture par John Galliano - là aussi une superbe découverte -).

Enfin, pour ce qui concerne Léon Bakst : j'ai trouvé ses associations de couleurs et sa précision (tous les petits détails et la perfection de ses perspectives) ultra modernes et à couper le souffle. Je suis sortie de l'Opéra ravie, presque les larmes aux yeux de joie, inspirée comme jamais! 

Malheureusement pour vous, comme je l'ai dit précédemment, l'exposition s'est achevée le 4 mars. Cependant, il existe un catalogue de l'exposition qui est disponible à la boutique de l'Opéra, en magasin (comme la Fnac) ou encore sur internet. 

J'espère que cet article vous a plu! Je vous souhaite un merveilleux dimanche et vous embrasse fort.

2 comments:

  1. Quel artiste ! Les couleurs sont effectivement superbement mariées, et son travail est très fin. Je ne le connaissais que de nom mais je n'avais aucune idée de ce qu'il faisait, merci pour cet article ! :)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Contente que cet article t'ai fait découvrir son travail :)

      Delete

09 10