Thursday, July 30, 2015

Travel Diary : Ireland - Day 14 (Inishmore)



Bien que nous soyons déjà sur une île, nous avons décidé de prendre un bateau pour nous rendre aux Aran Islands, enfin plus précisément sur une des trois : Inishmore...

Pour lire les articles précédents, cliquer sur les liens qui suivent :
Jour 1 - Jour 2 - Jour 3 - Jour 4 - Jour 5 - Jour 6 - Jour 7 - Jour 8 


Comme nous n'avions pas eu le temps de nous rendre aux îles d'Aran lorsque nous étions à Doolin (un ferry part de là-bas), nous y sommes allées depuis Galway. Enfin quand je dis depuis Galway, c'est plutôt depuis Rossaveal, qui se trouve à 40km à l'ouest.

Quand nous sommes arrivées sur place il y était environ 11h. Un bateau partait à 12h alors nous avons attendu tranquillement dans la voiture. Le trajet en mer dure 45min (j'ai dormi quasiment tout le long). Contrairement aux autres bateaux que nous avions pris, celui là était beaucoup plus large et transportait donc beaucoup plus de personnes. Nous étions tous installés à l'intérieur donc je n'ai pris aucunes photos sur le chemin (ma petite sieste en est aussi la cause c'est vrai...)


Après 45min donc nous avons mis les pieds sur terre. Inishmore, qui est une des trois îles qui composent les îles d'Aran, est la plus grande de toutes (13km de long) mais aussi la plus touristique puisque c'est apparemment celle qui faut faire si on pas le temps de toutes les visiter. Il est presque impossible de tout voir en un jour à moins d'avoir une voiture ou de pédaler à vélo à un rythme très soutenu et en ne prenant aucune pause. Nous avons décidé de monter dans un bus qui faisait le tour de l'île (le vélo on avait pas envie et en plus il s'est mis à pleuvoir).

Le bus.

Nous sommes montées dans le bus sans savoir exactement à quoi nous attendre. Le chauffeur était un homme farfelu avec un accent difficile à comprendre mais très sympathique! Il nous a raconté quelques anecdotes par-ci, par là, comme par exemple le fait que presque toutes les maisons typiques de l'île ont trois fenêtres (apparemment avant, plus on avait de fenêtres, plus on payait d'impôts, je ne sais pas si c'est vrai mais c'est ce qu'il nous a dit...)


Le premier arrêt fut à "Na Seacht Teampaill" ou ce qu'on appelle Temple Brecan (les sept églises). 



Il y avait ça sur une des tombes...






Avant de quitter ce lieu, un âne et venu nous dire bonjour!


Notre deuxième arrêt était dans ce charmant café (photo juste au dessus)! A l'intérieur c'était vraiment très mignon alors j'ai pris quelques photos :



Sinon j'ai pris des scones et voici ce qu'il en restait ^^

Quand le chauffeur du bus nous a arrêté dans ce petit café, il nous a donné rendez-vous 1h30 plus tard environ. Pas loin de là il y avait deux magasins qui vendaient entre autres des souvenirs (porte-clé, tasses, t-shirts) mais aussi des pulls, gilets, bonnets, gants... tout en laine et fait main. 

J'ai donc acheté un pull typique de couleur blanche que j'ai tout de suite essayé! (photos plus bas).

Pour une fois pas de moutons mais des vaches!




Pendant des siècles, les habitants des îles d'Aran ont creusé des sillons dans la roche et le calcaire pour y mêler algues et sable. En pourrissant, elles fournirent de l'humus où poussèrent ensuite pommes de terre (un des produits phares de l'Irlande) et herbe. C'est aussi l'unique endroit au monde où autant de murs ont été construits! 


Au fait! Petite anecdote: chaque famille sur les îles d'Aran possédait son propre point de tricot. Pour identifier des pêcheurs morts en mer qui étaient méconnaissables, leur pull permettait de les identifier. Ils sont intelligents ces Irlandais non?


Puis l'heure du rendez-vous avec le chauffeur de bus sonna. Mais il n'était pas là... Nous avons eu peur de l'avoir raté alors nous avons un peu paniqué. Heureusement, au final il est arrivé avec dix minutes de retard. Il nous a encore parlé un peu et raconté d'autres anecdotes et nous a déposé au port d'où nous étions arrivées.


Comme il restait encore du temps avant que le bateau n'arrive, nous sommes allées dans un bar : The bar (c'était vraiment le nom) et nous avons pris de la bière (de la Guiness évidemment), des frites et des onions rings. Il y avait à la télé, le Tour de France, c'était marrant de voir ça, en plein milieu de nulle part!

The bar

Notre en-cas.


Cette journée aura été plutôt tranquille vu que, pour une fois, nous n'avons pas marché des kilomètres/fait des heures de route. Le tour en bus était très décevant puisque nous n'avons presque rien vu de l'île, c'était plus une balade en voiture mais sans vraiment d'intérêt. Petite déception donc... 

Je vous conseille, si vous allez un jour sur les îles ou l'une d'entre elles, de prendre votre courage à deux mains et de louer un vélo (10 euros la journée ça va). Sinon, j'ai lu qu'il était fortement conseillé d'y passer une nuit. A vous de choisir!

Sur ces mots je vous dis à demain pour la suite de mes aventures!

Des bises,
Sybille.


No comments:

Post a Comment

09 10