Tuesday, April 8, 2014

Movie Corner : La Dolce Vita - Federico Fellini






La Dolce vita est l'un des films les plus connus de Federico Fellini mais aussi un des films les plus mythiques du cinéma. Cela faisait longtemps que je voulais le voir (et oui je ne l'avais encore jamais vu -honte à moi-). Même si je n'ai pas aimé la totalité du film, je ne regrette pas de l'avoir vu. Et puis c'est un classique après tout donc maintenant que je l'ai vu, je peux en parler! Et c'est ce que je compte faire mais je vais essayer de faire en sorte que cet article ne soit pas une simple critique, ou un énième résumé, je pense que cela ne servirait à rien et cela vous ennuierais. Donc, je commencerai simplement par vous posez une question simple : 


Que savez-vous vraiment de ce film? 



1. Le "contexte historique".

Quand le film est sorti en mai 1960 exactement, le cinéma américain allait très mal. Rome était devenue en quelque sorte le "Hollywood sur le Tibre". Ainsi, la Via Veneto était comme le célèbre Hollywood Boulevard et quand on s'y baladait on pouvait très bien croiser des acteurs très célèbres, italiens comme américains. 

Fellini avait pour idée initiale de réaliser la suite de son film Les Vitelloni. 




Cette suite devait raconter l'histoire d'un jeune homme de banlieue qui arrivait à Rome. Le film devait avoir pour nom "Moraldo in città" (Moraldo dans la ville). Mais comme je vous l'ai signalé plus haut, en 1958, année où Fellini commence à écrire son projet, l'Italie changeait énormément, elle était en plein boom économique et l'Amérique était elle en déclin. C'est d'ailleurs pour cette raison que les acteurs américains venaient à Rome et que des films comme Ben Hur et Cléopatre ont été tourné à Cinecittà. 

Au final, l'idée initiale est abandonnée. Et peut être, ou plutôt sûrement, que ce fût la bonne décision. 

2. Les acteurs.

Et bien oui, parlons-en un peu de ces acteurs!

Vous savez sûrement que Marcello Mastroianni détient le rôle du personnage principal et vous avez sûrement vu un jour, ou entendu parler de la fameuse scène de la -fausse- fontaine de Trevi (voir plus bas pour ceux qui n'étaient pas au courant) dans laquelle se baigne Anita Ekberg. Non, oui? Peut importe la réponse, aujourd'hui je vais essayer de vous en apprendre un peu plus. 

Par exemple, est-ce que vous saviez qu'au départ Marcello Mastroianni ne devait pas jouer dans le film?
Ni Anita Ekberg d'ailleurs? 



Oui, oui. A la base, le film devait être produit par Dino de Laurentis (époux de Silvana Mangano) et dans son optique la distribution devait être une distribution "à l'américaine". 
Paul Newman devait jouer Marcello Rubini, Henri Fonda devait jouer l'intellectuel Steiner, Silvana Mangano devait jouer le rôle de Anouk Aimé et Maurice Chevalier devait jouer le père de Marcello. Vous imaginez un peu le film que cela aurait donné? Pas notre "La Dolce Vita" actuel en tout cas!

Au final, le producteur a laissé tomber le projet et le film a été produit par Angelo Rizzoli et Giuseppe Amato. Et alors maintenant vous allez me demander mais comment Marcello Mastroianni s'est fait engagé pour ce projet?

Et bien c'est assez simple en fait, Fellini a fait savoir qu'il avait besoin de "quelqu'un d'ordinaire avec une tête comme les autres" et que Marcello correspondait exactement à cette description. Heureusement, ce dernier ne s'est pas vexé et c'est ainsi que l'histoire d'amour Fellini-Mastroianni a commencé. 

On retrouve aussi dans le film deux actrices françaises : Anouk Aimée et Magali Noël. 


Au centre Anouk Aimée et à droite Marcello Mastroianni.

Magali Noël à gauche et Annibale Ninchi à droite.


3. Federico Fellini, la réalisation du film.

En tant qu'héritier du néoréalisme, Fellini n'avait tourné encore qu'en décors naturels. La Dolce Vita cependanta été entièrement tourné en studios, tout a été reconstitué : la fontaine de Trevi comme la Via Veneto (qui en vrai est en pente et qui, dans le film, est plate). Fellini ne s'inquiète donc plus de la vraisemblance.

Jusqu'ici, il avait réalisé 6 longs métrages. Il avait fait une trilogie chrétienne et ses films étaient particulièrement appréciés par les partis de droite et détesté par ceux de gauche. 


Federico Fellini.


Mais ce film est un véritable tournant dans sa carrière. Non seulement il change sa façon de filmer mais il modifie également sa manière d'aborder le film, l'histoire. 

Il abandonne la narration de causes à effets et le développement psychologique des personnages pour le remplacer par l'expression des choses à travers le visuel, le décor, la symbolique et surtout, traiter le film en grands blocs narratifs, de longues séquences juxtaposées les unes aux autres. Une vraie innovation.

Dans ce film, on a la vision d'un journaliste ( Fellini lui même l'avait été, il avait fait des bandes dessinées). On voit donc la Rome de l'argent, la Rome de la décadence. Plus le film avance, et plus la "folie" grandit.




Toutefois, tous ces changements, ces innovations ne vont pas plaire à tous. Et si, comme je vous l'ai dit juste avant, Fellini était apprécié par l'Eglise et donc une grande partie de l'Italie, il va être haï après la sortie de La Dolce Vita.

Mais pourquoi? 

Et bien tout d'abord, le film commence par une longue séquence où l'on peut voir le Christ transporté par un hélicoptère. Cette première image a choqué les catholiques qui se sont sentis attaqués. Ensuite, lorsque Anita Ekberg se rend au Vatican, elle porte le costume ecclésiastique et on peut voir ses seins qui pointaient en dessous de sa robe. De nouveau, les religieux n'ont pas du tout apprécié cette image. Enfin, à la fin du film, on peut voir un poisson échoué sur la plage, mort. Dans l'imagerie chrétienne, le poisson est le symbole du Christ, donc, en montrant un poisson mort dans son film, c'est comme si Fellini se moquait ouvertement des valeurs chrétiennes. 


Anita Ekberg.

Marcello et le fameux poisson.


Avec La Dolce Vita, Fellini prend donc une toute nouvelle direction et attire désormais un public généralement de gauche.



4. L'accueil du film.

Comme vous l'aurez compris, le film n'a pas été très bien reçu. 

Il y avaient des spectateurs qui huaient le film, sifflaient.
Le Vatican a demandé l'excommunication pour ceux qui allaient voir le film. 
On a même demandé à ce qu'on retire le passeport de Fellini parce qu'il faisait honte à l'Italie.

Toutefois, ce qui a sauvé le film c'est le Festival de Cannes (vive la France ahah ^^). 
Effectivement, à Cannes, La Dolce Vita fût un grand succès : il gagna la Palme d'or.




C'est aussi la première fois qu'un metteur en scène devient une superstar (en mettant de côté Charlie Chaplin) avant Kubrick, Scorsese, Coppola, Spielberg...

Aujourd'hui ce n'est plus un film sulfureux, il ne fait plus scandale comme avant. En fait, on pourrait dire que le monde de La dolce vita est le monde actuel anticipé : le règne des starlettes, des médias...

5. Dernières anecdotes/informations

- le mot "paparazzi" vient d'un personnage d'opéra appelé Paparazzo qui fait aussi penser au mot "pappataci" qui signifie petits moustiques en italien.
- quand Fellini retournait à la vraie Via Veneto elle ne semblait pas la bonne, il regrettait celle qu'il avait recréée pour son film.
- aujourd'hui tout le monde appelle le film par son titre original c'est-à-dire La dolce vita, cela est même devenu une expression courante mais quand le film est sorti en France, il avait pour nom : "La douceur de vivre". 









D'AUTRES PHOTOS :




No comments:

Post a Comment

09 10